Méthodologie

En fonction des matières, contenus de cours, objectifs et opportunités, différents principes sont utilisés.

Information, orientation et conseil

L'action de notre centre commence bien avant la formation, par des activités d'information sur les formations que nous proposons, par l'évaluation des connaissances et du savoir-faire des candidats pour permettre une orientation adaptée à leur profil.

Pour ne pas gaspiller le temps des stagiaires et des formateurs, il est essentiel que les objectifs de la formation rencontrent ceux des participants.

La première prise en contact avec nos futurs stagiaires se fait par l'intermédiaire de dépliants d'informations que nous envoyons aux personnes susceptibles de suivre nos formations.

Nous utilisons également les journaux et la radio.

Après 20 ans de fonctionnement, nous sommes fiers de pouvoir dire que plus de 20 % de nos stagiaires sont informés par le "bouche à oreille".

Pour donner l'occasion aux futurs stagiaires de se rendre compte pratiquement de ce en quoi consistent les formations, nous les invitons à nos journées portes ouvertes (fin juin et mi-décembre).

Ils ont ainsi l'occasion de rencontrer les stagiaires qui terminent leur formation, ils peuvent voir leurs réalisations et discuter avec eux ainsi qu'avec les formateurs, … Cette façon de procéder évite un maximum de malentendus.

Les candidats intéressés remplissent une demande d'inscription et nous fournissent des informations sur leur passé scolaire et professionnel.

Le stagiaire s'engage (s'il est reçu) à suivre la formation dans son ensemble, à effectuer un stage (pour les personnes inoccupées si celui-ci est nécessaire à leur réinsertion professionnelle), à répondre au questionnaire d'enquête sur sa situation professionnelle six mois après la fin de la formation.

En bref, nous lui indiquons dès le départ les exigences que nous avons envers lui.

Avec la demande d'inscription, il fournit un dossier comprenant, entre autres, un curriculum vitae et une attestation décrivant son statut professionnel.

Les candidats qui remplissent les conditions formelles d'inscription (statut, durée d'inoccupation, …) se soumettent à une procédure d'évaluation et d’orientation.

Des tests écrits situent leur niveau.

Chaque candidat est reçu en entretien individuel. Ce dernier a pour objectif de déterminer si sa motivation, ses attentes et ses objectifs professionnels sont compatibles avec la formation à laquelle il désire participer.

Cet entretien permet de réorienter éventuellement les candidats vers une autre de nos formations ou vers d'autres opérateurs de formation.

Séances de cours

Cette méthode reste majoritaire dans le cadre de nos formations.

Cours ne veut pas dire exposé ex-cathedra ; un cours utilise d'autres techniques telles que : utilisation de moyens audiovisuels, mises en situation, consolidation et intégration des acquis, synthèses et régulations.

Chaque séance est adaptée au cadre spécifique de nos formations et s'adresse à des groupes de 12 ou 14 stagiaires. Pour les cours informatiques qui sont de loin les plus nombreux, 9 salles contenant chacune au moins 12 ordinateurs sont mises à la disposition des stagiaires.

Les apprentissages se font "hands-on", les matières sont expérimentées directement par les stagiaires.

L'évaluation est immédiate : ça marche ou ça ne marche pas.

La remédiation est immédiate aussi : en cas de problème, le formateur ou le condisciple peut intervenir directement.

Le formateur découpe sa matière en unités significatives.

Après chaque unité, des exercices récapitulatifs sont proposés aux stagiaires.

Différents types d'exercices sont prévus de façon à ce que les stagiaires les plus avancés puissent travailler de manière autonome pendant que le formateur effectue des révisions à la demande d'autres stagiaires.

A la fin du cours, un test d'évaluation est proposé aux stagiaires. Ceux qui n'atteignent pas un niveau suffisant peuvent repasser un autre test. Seuls les intitulés des cours pour lesquels un test a été réussi figurent sur l'attestation finale (il n'y a donc pas d'attestation d'échecs).

Les cours sont sous-tendus par deux principes :

Pédagogie de la maîtrise

On offre aux stagiaires de nombreuses possibilités d'évaluation et de remédiation :

la maîtrise de chaque matière peut être testée immédiatement, le formateur ou le condisciple peut aider en cas de difficulté ;

de nombreux exercices récapitulatifs ponctuent le déroulement du cours, qui sont autant d'occasions de faire le point et de demander une aide.

les projets sont des occasions supplémentaires pour revérifier l'état de ses connaissances et avoir recours, le cas échéant, aux conseils d'autres formateurs, d'autres condisciples.

Individualisation

Les formations organisent leurs cours de façon à dégager du temps pour l'individualisation. Les formateurs restent également à la disposition des stagiaires en dehors des heures de cours. L'individualisation existe aussi au niveau des travaux pratiques et des projets.

Autoformation

Le domaine informatique est en perpétuelle évolution : pas un jour ne se passe sans amener une nouveauté. En permanence, il faut s'adapter, se former. Les professionnels doivent pouvoir gérer eux-mêmes leur formation continue.

Cette caractéristique du milieu professionnel a été intégrée dans le curriculum des formations.

Les stagiaires doivent apprendre certains cours, certaines matières par eux-mêmes, ceci à l'aide d'un environnement pédagogique adéquat : les formateurs ont mis au point des documents d'auto-apprentissage spécifiques. L'encadrement diminue au fur et à mesure qu'augmentent les capacités d'auto-apprentissage des stagiaires : A la fin de la formation, les stagiaires doivent pouvoir se débrouiller avec la documentation d'accompagnement fournie par le réalisateur du logiciel ou le constructeur du matériel informatique.

Dans l'autoformation, on peut distinguer différents moments :

L'introduction, la définition des objectifs de l'autoformation, les indications sur le timing, les précisions sur le rôle du formateur et les ressources disponibles.

Le moment le plus important, où le stagiaire se retrouve seul face à la matière, qu'il doit structurer, à travers laquelle il doit se frayer un chemin.

La séance de mise en commun, de questions – réponses : le formateur explique éventuellement quelques notions qui ont posé un problème ou qui ont échappé aux stagiaires et précise ce qui reste à faire.

Éventuellement d'autres moments où les stagiaires sont seuls, suivis d'autres mises en commun (boucles de régularisation).

Projets

En milieu de curriculum, quand les stagiaires ont atteint un niveau de maîtrise suffisant, on leur demande de réaliser un projet de leur choix faisant intervenir les qualifications acquises au cours de la première partie de la formation.

Il s'agit de commandes d'organisme extérieur, instaurant un rapport client/professionnel, employeur/employé.

Les stagiaires doivent analyser et définir la demande, interagir avec le client, planifier leur travail et l'exécuter en respectant les délais. Ces projets sont souvent réalisés dans le cadre d'un travail de groupes.

La pédagogie du projet constitue un intermédiaire entre stage et cours. Elle est particulièrement adaptée à nos formations Rich Media Developer, Bureautique, Infographie & Web Designer.

Le projet intègre les apprentissages de base dans un contexte dynamique : au delà de la maîtrise de tel ou tel logiciel ou langage, il s’agit de trouver des réponses aux problèmes que posent le projet et de choisir la solution adéquate.

Le projet offre des occasions multiples pour acquérir des qualifications transverses (key/core qualifications).

Citons : capacité à prendre des décisions, avoir des initiatives, coopérer, de communiquer, planifier, faire preuve de responsabilité, l’auto-apprentissage, connaître ses limites, …

Dans les formations Web Components Developer sous Linux, Programmation Internet et Java, les labos remplacent les projets.

Stages

Les demandeurs et demandeuses d’emploi ont la possibilité d’effectuer un stage.

Pour les demandeurs et demandeuses d'emploi, le stage constitue un moyen d'expérimentation de la formation. Les stages représentent un moment concret de confrontation avec le milieu professionnel.

Intégrés dans les entreprises, les stagiaires vont, durant 30 jours au moins, découvrir pratiquement les impératifs de leur futur métier.

Déjà opérationnel, le stagiaire représente pour son "employeur occasionnel" une opportunité de développer un projet resté à l'état d'ébauche, de solutionner un problème spécifique et ainsi, il peut mettre en avant ses compétences et ses acquis.

Valorisation des apprentissages et recherche active d’emploi

(pour les personnes inoccupées)

En cours de formation, les stagiaires sont préparés activement à leurs rencontres avec le monde du travail. Un cours de communication axé sur les techniques de présentation à l’employeur est organisé à cet effet :

évaluation des C.V.,

rédaction de lettres de motivation,

négociation de rendez-vous par téléphone,

entraînement à la présentation face à l'employeur,

analyse des mesures d'aide à l'embauche.

Les liens de confiance que nos collaborateurs ont développés avec les entreprises sont le résultat de plus de 20 années d’expérience sur le terrain.

L'analyse des offres d'emploi, le suivi des stagiaires après la formation, la mise à disposition d'une documentation spécialisée, sont autant d'activités développées pour soutenir les stagiaires dans leur recherche d'emploi.